Tristram Shandy

Perspective Games: Cham’s Heritage and Legacy

[European Comic Art, Volume 7, Issue 1 (Spring 2014): 6-30]

Two inked-over panels (an entire strip) in Cham’s Histoire de Mr. Lajaunisse (Paris: Aubert, 1839), 8.

Cham. Histoire de Mr. Lajaunisse, 1839. Source: Yale University Library.

Abstract: This article draws attention to the transition in print culture that took place between the 1830s and the 1850s, allowing for a new flexibility in format and new relations between word and image. Within this wider context, Cham was an innovator who adapted literary techniques such as mise en abyme, oxymoron and synecdoche to visual storytelling. The article focuses on links between Cham’s work and Tristram Shandy, shows how Cham introduces Sterne’s reflexivity into his comic strips, using unorthodox framing and inserting blind panels as a deliberate interference in transmission, impeding the reader’s privileged point of view. Cham deploys a number of parodic devices to demystify canonical texts: for example, in an incursion across diegetic boundaries, he kills off characters from Victor Hugo’s Les Misérables with a few well-aimed swipes from a vast pen.

Laurence Sterne. The Life and Opinions of tristram Shandy, Gentleman, 1759. Source: Glasgow University Library

Advertisements

Rhétorique texte / image, minimalisme et jeux de perspective : l’héritage de Cham

[Comicalités – Etudes de culture graphique (avril 2014)]

Résumé: Aujourd’hui oubliée, l’influence de Cham sur la culture visuelle pourrait, de par son étendue, surprendre nombre de connaisseurs en bande dessinée, en cinéma et en sémiologie. A l’époque de Louis-Philippe, il a doté l’image narrative d’une dynamique du cadrage et d’une réflexivité dont la première moitié de cet article en deux parties esquisse les tenants et aboutissants à travers auteurs et médias. Certains procédés narratifs du roman Vie et opinions de Tristram Shandy, gentilhomme (1759-67) de Laurence Sterne mettent en évidence à la fois l’originalité et la postérité des travaux de Cham. L’humour débridé de Cham a su s’affranchir de normes immémoriales de la représentation et de l’économie narrative telles que le portrait en pied des personnages, la redondance entre image et légende, et, dans la foulée, le devoir même de représentation d’un sujet.

Cham. Deux vieilles filles vaccinées à marier, 1840, p. 13. Source: Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, Fonds Cham (collection numérisée disponible sur le site de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image).

Cham. Deux vieilles filles vaccinées à marier, 1840, p. 13.
Source: Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, Fonds Cham.